La Rotonde
L’Oie Blanche – 73° nord charme l’auditoire de La Rotonde

L’Oie Blanche – 73° nord charme l’auditoire de La Rotonde

Article de Sylviane Lord, paru dans L’Oie Blanche, le 28 janvier 2013

« Fleuve | Espace Danse s’amène à Montmagny avec de beaux compliments en poche. Présenté à La Rotonde à Québec les 17, 18 et 19 janvier, 73° nord a séduit le public et les critiques.

«C’est comme si je recevais un cadeau», a exprimé Chantal Caron, directrice artistique de la compagnie de danse port-jolienne, qui avoue que même si son approche «n’est pas nécessairement facile à saisir à prime abord, 73° nord touche tout le monde, les petits comme les grands».

Le défi de transposer à l’intérieur la chorégraphie, conçue initialement pour une scène extérieure, a été relevé. «Avec l’aide de Sophie Michaud à la mise en scène, nous avons retravaillé les angles et structuré l’espace», en plus des éclairages, des costumes et de la musique ajoutés à la prestation.

Les critiques sont élogieuses envers la troupe et la chorégraphie. Sur le site web d’Info-Culture.biz, on peut lire Marie-Josée Boucher en ces termes: «J’ai été littéralement séduite par ces athlètes passionnés et par la mise en scène imaginative de Chantal Caron». Alicia Beauchemin, sur le site internet de CHYZ, y va dans le même sens et vante «la qualité de la recherche que Chantal a entrepris pour produire son œuvre (…) et cette particularité intensifie la beauté de la pièce, la réalité qui colle à la peau des danseurs s’avère incroyable». «Il y a même un abonné de La Rotonde, membre depuis 10 ans, qui a mentionné que c’était l’un des meilleurs spectacles qu’il a eu le chance de voir», a raconté Chantal Caron.

73° nord sera présenté à la salle Edwin-Bélanger à Montmagny le 10 février prochain.

Court-métrage à Saint-Jean-Port-Joli

Chantal Caron mettra en branle un tout nouveau projet grâce à une bourse de recherche du Conseil des arts et des lettre du Québec. Grande amoureuse du fleuve, elle se lance dans la création d’un court-métrage sur les berges du Saint-Laurent, en collaboration avec le réalisateur Albert Girard. Ayant comme titre provisoire « Glaces, crevasses et dérive», ce court-métrage traitera, par le biais d’une chorégraphie, du parcours de vie, de la vie et de la mort. »

Source: L’Oie Blanche, Sylviane Lord

 
 

Voir la page du spectacle