La Rotonde
Maison de la danse à Québec : en attente du provincial

Maison de la danse à Québec : en attente du provincial

Article de Véronique Demers paru sur le site web de Québec Hebdo, le 24 avril 2012

Les professionnels recommandent le projet

Bien qu’il ait déjà reçu le feu vert de la Ville de Québec, du CLD de Québec et d’autres partenaires, le Centre chorégraphique La Rotonde attend toujours l’appui officiel du ministère de la Culture dans le projet qu’il pilote, soit la Maison de la danse.

«Les responsables du dossier recommandent le démarrage du projet. On attend l’accord de principe du ministère [de la Culture]. C’est l’élément de départ qui rend tout le reste possible, comme aller chercher du soutien de partenaires privés et de Patrimoine Canada», a expliqué le directeur général et artistique du Centre chorégraphique La Rotonde, Steve Huot.

Infrastructure essentielle

Une fois l’entente de principe conclue, le grand manitou de la Maison de la danse pourrait procéder à l’offre d’achat et de franchir l’étape des plans et devis. M. Huot croit qu’un des facteurs venant retarder la naissance de la Maison de la danse est son identification dans la liste des «projets de développement».

Ce sont toutefois les «projets de consolidation», regroupés sous une autre liste, qui figurent en priorité. «À mon sens, c’est un projet de consolidation, une infrastructure essentielle qui fédère les forces vives du milieu de la danse. On est déjà propriétaire d’un étage», fait-il valoir.

Mauvais voisin

Steve Huot a exprimé ses inquiétudes sur une éventuelle cohabitation qui pourrait mal tourner. «L’immeuble est toujours à vendre. Il se pourrait que nos opérations dérangent le futur propriétaire, qui aurait le droit d’empêcher nos activités en raison de perte de jouissance, de qualité de vie. On serait un très mauvais voisin», détaille Steve Huot.

«Je ne suis pas contre les projets culturels à Québec, comme le Diamant à 60 millions de dollars, mais notre projet essentiel coûtera moins de 6 millions de dollars, incluant l’acquisition et l’aménagement», compare le directeur général et artistique de La Rotonde. Le ministère de la Culture prévoit injecter entre 2 et 3 M$ et la Ville de Québec, 750 000$.

Source : Québec Hebdo, Véronique Demers