La Rotonde
Québec branchée sur la danse

Québec branchée sur la danse

Article de Marie-Ève Lord, publié sur MAtv Québec le 31 janvier 2014

Me So You So Me - Out Innerspace Dance Theatre - David Raymond et Tiffany Tregarthen sur la photo de Wendy D.

 

La semaine dernière, j’ai vécu l’un de ces moments magiques, qui vous touche droit au cœur. Vous savez, ces moments qui, l’espace d’un instant, vous transportent dans un autre univers, vous font sourire et vous rappellent que l’humain et la vie sont beaux avec leurs imperfections. Un de ces moments, qui vous «émotionnent le rationnel» et qui sauraient illuminer n’importe quelle journée de grisaille.

La semaine dernière, j’ai vécu l’expérience de Out Innerspace Dance Theatre et de leur spectacle Me So You So Me, présenté par La Rotonde à la salle Multi de la Coopérative Méduse. Un seul mot: wow!

Cela dit, mon intention n’est pas de vous faire un résumé ou une critique de l’œuvre (d’autres comme Francis Desharnais, Catherine Genest, Robert Boisclair, Josianne Desloges et Olivier Arteau-Gauthier savent le faire beaucoup mieux que moi), ni de vous vendre le spectacle (pauvre vous, la dernière représentation avait lieu le 25 janvier).

Je souhaite plutôt vous parler de La Rotonde, cet authentique (et précieux) organisme dédié à la diffusion, au développement et à la promotion de la danse contemporaine dans la région de Québec.

Berceau et tremplin

À ma grande surprise, j’ai appris que La Rotonde est le seul diffuseur québécois spécialisé en danse à être situé hors de Montréal. C’est donc LE berceau et LE tremplin de la danse contemporaine professionnelle dans la région de Québec. Cela en fait également un parfait allié pour les diffuseurs pluridisciplinaires du Québec, ainsi qu’une fierté pour la région!

Bien qu’elle fasse danser et rêver les publics depuis bientôt 20 ans, La Rotonde demeure en pleine évolution, tout comme le milieu de la danse à Québec. C’est ce que m’a confié son sympathique et volubile directeur général et artistique, Steve Huot. (Volubile dans le sens d’intéressant, pertinent et articulé. Juste pour préciser!)

Selon M. Huot, depuis quelques années, on remarque une croissance du nombre de chorégraphes dans la région. Ce phénomène serait dû aux efforts de L’École de danse de Québec et au fait que certains expatriés décident de revenir pratiquer leur métier dans la région.

En fait, le nombre d’artistes de la danse à Québec est maintenant plus grand que le nombre de studios de danse disponibles et adaptés à la création. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles M. Huot souhaite mettre sur pied la Maison pour la danse de Québec.

Ainsi, depuis 2008, La Rotonde est en évolution non seulement en termes de projets (il semble qu’un projet de festival multidisciplinaire et audacieux soit dans l’air!), mais également au niveau de sa programmation (nombre de représentations, abonnements et assistance). Le secret de Steve Huot? Une programmation variée et intelligente, une expérience unique – qui ne se vit qu’en salle – des communications claires, transparentes et attrayantes, et, surtout, le fait de savoir attirer les bonnes personnes aux bons spectacles. Selon lui, «la danse n’a pas de deuxième chance». En général, un spectateur qui n’aime pas un spectacle est un spectateur qui ne revient pas.

Trois paysages - Danse K par K - Sara harton sur la photo de David Cannon
L’interprète Sara Harton dans Trois paysages, présenté les 20 et 21 mars.

Une programmation variée et intelligente

La programmation de La Rotonde se veut fortement engagée dans la création, fervente ambassadrice des artistes de la région de Québec, et se trouve toujours assaisonnée des coups de cœur de son directeur artistique. Selon M. Huot: «La difficulté n’est pas de trouver des spectacles, c’est de les choisir parmi tous ceux qui nous sont proposés.»

Que signifie une programmation engagée dans la création? Il faut comprendre qu’une œuvre chorégraphique n’existe pas sans diffuseur. Ainsi, La Rotonde accepte souvent de s’engager envers une œuvre avant même que celle-ci ne soit terminée afin d’aider l’artiste dans la mise sur pied de sa création. La Rotonde n’est pas le seul diffuseur en danse à encourager la création en devenir. Cependant, je crois qu’il est intéressant de souligner que la moitié de la programmation de La Rotonde est dédiée à ces œuvres spécifiquement.

La programmation comporte aussi un volet jeunesse (pour les ados, la famille et les enfants), qui offre différents spectacles, ateliers et expériences.

La Rotonde propose également des activités originales comme le concept Corps Accord, qui consiste en un jeu d’associations entre la danse et le vin. À découvrir!

Les mêmes yeux que toi - Anne Plamondon - photo de Michael Slobodian
L’interprète et chorégraphe Anne Plamondon dans Les mêmes yeux que toi, présenté du 6 au 8 mars.

Un public éclectique

Le public de La Rotonde n’est pas celui que l’on pense. Certains pourraient croire qu’il est majoritairement composé d’artistes, de créateurs, danseurs et d’étudiants en danse. Mais, non! Les abonnés de La Rotonde sont des gens de tout âge et de tous les secteurs d’activités. Bref, le public de La Rotonde, c’est monsieur et madame Tout-le-monde. Et ça, Steve Huot en est très fier.

Sur ce, je vous invite à intégrer ce public éclectique en faisant l’expérience de La Rotonde, du 6 au 8 mars prochain, en compagnie de l’artiste Anne Plamondon et de son œuvre Les mêmes yeux que toi (un coup de cœur du directeur artistique!). Vous pouvez acheter vos billets en ligne, directement sur le site de La Rotonde.

Un p’tit truc: en sélectionnant trois spectacles ou plus, vous devenez automatiquement abonnés de La Rotonde vous devenez automatiquement abonnés de La Rotonde et pourrez bénéficier de rabais sur le prix des billets.

Fait intéressant, tous les vendredis soirs, le spectacle est suivi d’une rencontre avec les artistes.

Au plaisir de vous y voir!

L’auteure de cet article, Marie-Ève Lord, est blogueuse pour MAtv Québec.

Où suis-je?
Twitter: @marievelord
LinkedIn: www.linkedin.com/in/marievelord
Facebook: www.facebook.com/marievelord
Mon blogue: evoelume.com

Source: MAtv Québec, Marie-Ève Lord