La Rotonde

Chantal
Caron

Chantal Caron vit et travaille sur les rives du Saint-Laurent, à Saint-Jean-Port-Joli.

Le fleuve, les oiseaux, les éléments de la nature sont parties prenantes de sa démarche.

Elle y puise toute la force nécessaire pour créer de percutantes propositions chorégraphiques, 10 au total depuis la fondation de la compagnie Fleuve | Espace danse en 2006. Sa toute dernière œuvre, 73° nord, propulse les corps à travers des pulsions où l’énergie, la musique, la sensualité et le désir gonflent et s’accélèrent.

7 danseurs explorent l’intimité de la couvée, de la naissance et de l’éclosion en opposition aux forces puissantes de la lutte pour la survie, du dépassement de soi et de l’ouverture sur le monde.

Résultat de 2 ans de recherche et d’expérimentation, 73° nord, est l’évolution de la production à ciel ouvert Île des ailes (2012), qui, elle-même, est le prolongement de Comme une odeur de varech (2011). Ces deux spectacles ont été présentés à Saint-Jean-Port-Joli, lors de l’événement annuel À ciel ouvert | danser sur l’infini de l’horizon. Île des ailes a également été dansé sur le bitume de Montréal en septembre dernier au festival Quartiers Danses. 73° nord, – qui s’arrêtera à La Rotonde en janvier 2013, sera présenté par la suite chez le diffuseur pluridisciplinaire Les Arts de la scène de Montmagny le 10 février, ainsi qu’à la Maison de la culture Villeray-St-Michel-Parc-Extension le 14 février.

Un retour aux sources créateur
Après sa formation à Montréal, Chantal Caron revient à Saint-Jean-Port-Joli où, en 1986, elle ouvre et dirige son école qui célèbre cette année sa 27e saison. En 1992, elle fonde Les Productions Caron Danse dont la mission est de diffuser et promouvoir sa discipline. En 2006, afin d’actualiser son plein potentiel créateur, la compagnie Fleuve | Espace danse voit le jour.

Le rayonnement de Chantal Caron, à travers son école et ses œuvres chorégraphiques, fait d’elle une référence pour l’expansion de l’art en dehors des milieux urbains et lui a valu plusieurs prix et mentions aux niveaux régional et national. Grâce à sa démarche unique et ancrée dans le territoire naturel, elle est nommée, au printemps 2012, Ambassadrice du Fleuve St-Laurent de la Fondation David Suzuki. Cette reconnaissance vient renforcer son engagement envers la mise en valeur du joyau qu’est le St-Laurent.

En 2011 et 2012, Chantal Caron poursuit ses recherches chorégraphiques sur le thème des grandes oies des neiges, poussant toujours un peu plus loin le raffinement et l’évocation de l’univers des oiseaux sauvages. Dans 73° nord, la chorégraphe s’intéresse tout particulièrement à la lutte des oies blanches pour migrer jusqu’à l’île Bylot, au nord de la terre de Baffin, où elles se reproduisent.

Pour la directrice artistique et chorégraphe, il est essentiel de travailler par étapes et de présenter à la fin de chacune d’elle, le résultat du travail en évolution. Ces rendez-vous réguliers avec le public permettent d’établir et de garder un lien fort avec celui-ci, de véritablement mettre à l’épreuve la création et d’en saisir les lacunes et la pertinence.

(Textes rédigés d’après les écrits fournis par la compagnie Fleuve | Espace danse)

Mise à jour de la biographie : 10 janvier 2013
Photo : Pilar Macias