La Rotonde
Eric Jean
Eric Jean

Eric
Jean

Metteur en scène prolifique et inventif, Eric Jean est connu et apprécié pour son implication auprès de la relève, tant dans l’enseignement qu’au niveau professionnel. Il a occupé le poste de directeur artistique et général du Théâtre de Quat’Sous de 2004 à 2016. C’est d’ailleurs sous son mandat que l’on a vu renaître le lieu dans une architecture primée à plusieurs reprises par les grandes instances du milieu architectural. Eric Jean est présentement metteur en scène associé à la direction artistique de la compagnie de théâtre Les 2 Mondes.

Après avoir collaboré une première fois avec BJM à titre de metteur en scène et dramaturge du spectacle Dance Me – Musique de Leonard Cohen, Eric Jean retrouve la compagnie en août 2020 comme directeur de création et metteur en scène de Vanishing Mélodies. Dans le milieu du théâtre, Eric Jean a fait sa marque notamment avec sa méthode de création axée sur les improvisations dirigées, le travail en parallèle avec l’auteur et l’environnement scénique comme point de départ à la construction de ses spectacles. Les exemples les plus probants de cette technique, que le metteur en scène nomme « écriture vivante », sont certainement les pièces Hippocampe, coécrit avec Pascal Brullemans et couronné du Prix de la critique en 2003, et Chambre(s) coécrit avec Pascal Chevarie en 2009.

Parmi d’autres mises en scène marquantes de sa carrière, nommons Corps étrangers/Cuerpos extranos (2005), spectacle d’abord créé au Mexique et ensuite présenté au Québec, écrit en collaboration avec Pascal Brullemans, Opium_37 (2009-2011), écrit en collaboration avec Catherine Léger, S’embrasent, (2009-2017) de Luc Tartar, Testament de Vickie Gendreau (2014), Le Joker (2016), de Larry Tremblay et Becoming Chelsea de Sébastien Harrisson.

Eric Jean est également réalisateur de quelques court-métrages dont Testament, d’après le roman de Vickie Gendreau et TOM – 15 courts films, à partir de l’univers musical de Tom Waits.

Mise à jour de la biographie : 14 décembre 2021
Crédit photo : Jean-François Lemire - Shoot studio