La Rotonde

The You Show – A Picture of You Falling (texte)

10 mars 2012

Ceci est ta voix
Tu te retrouves ici encore une fois
Bienvenue!
Tu te retrouves ici encore, et encore, et encore, et encore, et encore
Ceci est une image de toi

Tu passes la porte et descends les escaliers
Tu portes le même manteau, les mêmes chaussures
À la même heure
Encore une fois

Tu tournes le même coin
Là-bas, au bout de cette longue rue qui t’est familière
Eh, bien!
Regarde! C’est toi!
Ceci est une image de toi
Jeune femme
Ceci est ta main
Ceci est ton dos
Te voici tentant d’attraper quelque chose en te retournant
Regarde! La lumière devient changeante
Encore!

Ceci est ta main
Ceci est ton dos
Te voici tentant d’attraper quelque chose en te retournant
Ceci est l’image de ton dos au moment où tu étires le bras
Ceci est ta tête
Ton cou
Ta bouche
Ceci est ta tête
Ton cou
Ta bouche
Ceci est une image de toi se remémorant quelque chose jeune femme
Mais regarde! La lumière devient changeante

Te voici ici, encore une fois
Un peu plus tard
Ceci est une image de toi tombant
Genoux, hanche, mains, coudes, tête
Voici comment tu t’effondres
Écoute le son de ton coeur
Qui heurte le sol
Regarde, c’est toi
Ceci est une image de toi tombant
Genoux, hanche, mains, coudes, tête
Écoute le son de ton coeur
Qui heurte le sol

C’est l’endroit

Un intérieur
Quatre murs
Un bureau, une chaise, une lampe
Un lit
Une porte
À gauche, une fenêtre
Tu te souviens qu’elle était ouverte
Il n’y avait pas de rideaux
Tu te rappelles le vent
Et le goût de sel
C’était tard durant la journée
C’est là que tout est arrivé

C’est l’endroit

Un intérieur
Quatre murs
Un bureau, une chaise, une lampe
Un lit
Une porte
À gauche, une fenêtre
Tu te souviens qu’elle était ouverte
Il n’y avait pas de rideaux
Tu te rappelles le vent
Et le goût de sel
C’était tard durant la journée
C’est là que tout est arrivé

C’est l’endroit

Un intérieur
Quatre murs
Un bureau, une chaise, une lampe
Un lit
Une porte
À gauche, une fenêtre
Tu te souviens qu’elle était ouverte
Il n’y avait pas de rideaux
Tu te rappelles le vent
Et le goût de sel
C’était tard durant la journée
C’est là que tout est arrivé

Encore, et encore, et encore, et encore, et encore…

Genoux, hanche, mains, coudes, tête
Voici comment tu t’effondres
Écoute le son de ton coeur
Qui heurte le sol

Tu te relèves
Tu fais trois pas devant
1-2-3
Tu t’arrêtes, tournes, regardes derrière

Voici comment
Tu te tiens debout
Tu fais trois pas devant
1-2-3
Tu t’arrêtes, tournes, regardes derrière

Voilà comment cela finit.

Traduction : Marie-Hélène Julien
Courtoisie : La Rotonde, Centre chorégraphique contemporain de Québec

 

 

Voir la page du spectacle

Étiquette