La Rotonde
Un automne dansant

Un automne dansant

10 septembre 2012

Article de Kathryne Lamontagne, paru dans le Journal de Québec, le samedi 8 septembre 2012

Les amateurs de danse auront de quoi être ravis, car La Rotonde et le Grand Théâtre de Québec ont misé sur des valeurs sûres pour la saison automnale. Les curieux seront assurément séduits par la nouvelle production du chorégraphe de Québec Harold Rhéaume, alors que les plus audacieux craqueront pour la proposition controversée de la compagnie anglaise Hofesh Shechter.

Octobre

(Du 18 au 20) Complexe des genres – Salle Multi de Méduse

Acclamé à Montréal en 2011, le Complexe des genres, de la chorégraphe montréalaise Virginie Brunelle, plonge dans les contraintes des genres et la quête d’identité à travers les relations. Pendant plus d’une heure, six danseurs se heurtent les uns aux autres, passant de la peur au doute et à l’obsession. La Compagnie Virginie Brunelle propose du coup une chorégraphie physique et parfois même acrobatique, soutenue par les œuvres de Mozart, Schubert, Chopin et Beethoven.

Novembre

Le 5 – Political Mother – Salle Louis-Fréchette du Grand Théâtre de Québec

Directement venue d’Angleterre, la Compagnie Hofesh Shechter présente Political Mother, un spectacle puissant et provocateur et aux sonorités rock qui remet en question les dictatures et barrières de tous genres. Après un passage remarqué à Québec en 2009 avec les pièces Uprising et In Your Rooms, le chorégraphe et musicien d’origine israélienne ramène ainsi ses dix danseurs l’instant d’une soirée, histoire de présenter cette nouvelle œuvre chorégraphique déjà encensée dans une vingtaine de villes européennes. Les artistes seront par ailleurs accompagnés de sept musiciens et percussionnistes, sur scène.

(Du 28 au 1er) – Émergences chorégraphiques 2012 – Studio d’essai de Méduse

Sur les planches pour la deuxième année, Émergences chorégraphiques met en scène six artistes émergents qui présenteront de courtes pièces visant à révéler leur talent, leur créativité et leur originalité.

Décembre

(Du 11 au 13) – Fluide – Salle Octave-Crémazie du Grand Théâtre de Québec

Avec Fluide, le chorégraphe Harold Rhéaume signe sa première présentation au Grand Théâtre de Québec. L’homme derrière l’émouvante NU et le spectacle déambulatoire Le fil de l’histoire fusionne cette fois ses sept danseurs, interdépendants dans leur évolution. Production de la capitale, la plus récente création du Fils d’Adrien danse propose l’expression d’une collectivité qui se tient, rendue possible grâce à la collaboration d’êtres énergisés par la même force.

Source : Le Journal de Québec, Kathryne Lamontagne