Folds+Ruminant Ruminant : une critique

Publié le 15 décembre 2014 par Marie-Hélène Julien

Ruminant Ruminant, photo de Frédéric Chais

Il serait difficile d’accentuer le contraste du programme double que Tangente présente cette semaine, où l’univers feutré de la chorégraphe Katia-Marie Germain rencontre celui éclaté de Brice Noeser. Malgré cette dualité, les pièces F O L D S et RUMINANT RUMINANT se rejoignent en ceci : toutes deux démontrent ce que la danse contemporaine a de mieux à offrir.

[…]

Dès le retour de l’entracte, on se retrouve indéniablement dans un autre univers. Finie la pénombre. Toute la salle est éclairée et les rideaux ont été écartés. Rien n’est caché. Noeser et sa complice Karina Iraola entre en scène de façon décontractée. Soudainement, du flamenco éclate sur les haut-parleurs et les danseurs se laissent envouter par une danse qui n’a rien à voir avec l’Espagne. Le mouvement de tous les deux est plutôt fragmenté par des secousses, tel un disque qui saute. La pièce enfile ces juxtapositions inattendues qui font de RUMINANT RUMINANT la plus drôle des créations de Noeser à ce jour.

Comme dans les pièces de la chorégraphe Mélanie Demers, les transitions entre les sections se font sous nos yeux et font partie intégrante du spectacle. Noeser change donc de chandail de façon totalement gratuite et s’assoit sur scène avec une tasse d’eau en attendant que sa partenaire mette la scène pour le prochain tableau, son travail s’étirant (elle quitte même la salle!) alors que Noeser ne fait rien. Autre forme de décalage.

Pour l’article en entier, cliquez ici.

Source: Blogue Local Gestures, Sylvain Verstricht.

Spectacle associé

Idiom + Ruminant Ruminant

Idiom + Ruminant Ruminant

Programme double /// Kẹmi Contemporary Dance Projects / Bienvenue Bazié et Jennifer Dallas / Toronto / Deux artistes sur scène /// Brice Noeser / Québec / Deux artistes sur scène


Publié dans | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire