Chroniques du regard 2017-18 No 10 – Tendre – Créations Estelle Clareton

Publié le 16 février 2018 par Mario Veillette

TENDRE d’Estelle Clareton

Créé en 2015 et présentement en tournée québécoise pour la saison 2017-2018, le spectacle Tendre d’Estelle Clareton est présenté au Théâtre jeunesse Les Gros becs en matinées scolaires et en spectacle familial. Deux personnages sur scène sont liés par un long élastique qui les amènera à conjuguer leurs efforts pour s’acclimater l’un l’autre à travers un jeu comique très vivant utilisant danse et jeu clownesque. Le titre  « Tendre » fait référence à la tendresse enfantine ainsi qu’à la tension de l’élastique, symbole des relations enfantines à créer et maintenir avec la fratrie, les amis et l’environnement social.

 

«TENDRE» c’est pour vous si vous aimez les spectacles créés pour les enfants incluant danse, théâtre et travail de clown.

 

« TENDRE» c’est pour vous si vous aimez l’humour et la cocasserie dans les relations entre partenaires.

 

« TENDRE» c’est pour vous si vous voulez voir un spectacle totalement rodé qui roule sans cesse et avec succès depuis sa création.

Tendre4 Photo Stephan Najman

 

Le spectacle

Tendre met en scène deux personnages un peu maladroits reliés par un long lien élastique. Cette contrainte, dont ils ne peuvent se défaire, les force à vivre de nombreuses situations burlesques et parfois absurdes. Réjouissants comme de jeunes enfants en période de socialisation, les deux interprètes intègrent danse et jeu clownesque dans leurs quêtes d’identification. Ils sont, entre autres, confrontés aux normes sociales et, au grand plaisir des jeunes spectateurs, trouvent des façons malicieuses d’en étirer les marges.

Pour faire suite à un travail de recherche commencé avec des marionnettes, des personnages humains ont été développés. En gardant l’idée des contraintes-possibilités imposées par les fils manipulant le corps des marionnettes, un jeu utilisant un lien élastique rattaché au chapeau des interprètes a été construit. Ce lien est physique mais aussi symbolique.  «Ils en sont prisonniers et ne peuvent rien faire l’un sans l’autre, affirme (l’interprète masculin) Brice. Cet objet représente à la fois la tension qu’il y a entre eux et un symbole assez clair du lien avec l’autre.» … «Le personnage de Brice est vraiment touchant parce que, même s’il a envie d’être avec l’autre, il est très psychorigide et ne maîtrise pas tout le temps ses émotions. Il a aussi ses revers et n’est pas toujours tendre. Les deux personnages ne sont pas univoques, ils sont tiraillés et à tour de rôle fragiles, autoritaires, fous.» Source: Mélanie Carpentier.

Lors du processus de recherche et création, les artistes ont trouvé des sources d’inspiration dans les films de Wes Anderson, dans les chansons de Philippe Catherine, dans le jeu physique de Mr Bean et dans l’esthétique du personnage d’animation italien La Linéa.

Le jeu retrouvé sur scène a donc des particularités et des spécificités héritées du jeu clownesque, comme l’annonce la chorégraphe : «On ouvre le quatrième mur, ce qui est très typique du travail du clown. J’aime beaucoup le clown rouge, un peu niaiseux et maladroit, auquel il arrive toujours des problèmes. J’ai une forme de tendresse pour les personnages maladroits, les antihéros». Source:  Iris Gagnon-Paradis 

Le spectacle Tendre a été créé en collaboration avec les interprètes d’origine, Brice Noeser et Katia Petrowick. Il sera dansé ici par Noeser et Audrée Juteau.

Tendre3 Photo Stephan Najman

La chorégraphe 

ESTELLE CLARETON est la fondatrice et directrice de la compagnie de création qui porte son nom depuis. Fondée en 1999 à Montréal, cette compagnie a été impliquée dans de multiples projets à distributions variables en collaboration avec d’autres groupes artistiques, dont une création pour la compagnie de répertoire « Montréal danse », qui présentait à La Rotonde en 2011 S’envoler un ambitieux spectacle pour douze interprètes, qui a tourné au Québec, au Canada, au Mexique, en France et en Allemagne. Les différents pôles d’intérêts de la chorégraphe l’amènent vers la collaboration entre artistes du théâtre et de la musique, des arts visuels et de la vidéo, du cirque et du cinéma. Tel que décrit sur le site de sa compagnie, Créations Estelle Clareton (CEC) est « une compagnie de création chorégraphique et dramaturgique qui affronte, avec espoir, les défis de l’existence, du déracinement et des relations humaines ».

Formée professionnellement au Conservatoire de danse d’Avignon, Estelle Clareton a amorcé sa carrière québécoise dans les compagnies O Vertigo, Flak et Jean-Pierre Perreault. Elle a créé ses premières œuvres chorégraphiques au milieu des années 1990 et, en 1999, fondait « Création Caféine », devenu depuis Créations Estelle Clareton. Depuis, au moins 12 projets de création ont vu le jour. Des tournées internationales et des activités de développement de public ont également fait partie des activités de la compagnie.

Ses créations ont toujours eu un aspect théâtral important et la plupart de ses œuvres sont reliées à un corpus désigné sous le thème de FURIES, qui regroupera 24 propositions artistiques suivant l’alphabet grec. Cet ensemble comprend déjà neuf œuvres créées, dont deux chorégraphies au répertoire de Montréal Danse : Alpha 1/24 (2005), S’envoler (FURIES, Epsilon 5/23). Elle comprend aussi le spectacle S’amouracher (2014), dansé par Brice Noeser et Esther Rousseau-Morin.

Concernant Tendre, la chorégraphe déclare, sur son site web : «Pour moi, ça parle du lien entre les gens, de l’importance d’être lié les uns aux autres, des difficultés que cela implique mais aussi de la liberté que l’on peut éprouver si le lien est bien utilisé.»

 

Les interprètes

Suite à la formation professionnelle à L’École de danse de Québec, BRICE NOESER œuvre comme interprète et chorégraphe depuis 2006. Il a présenté ses créations localement (La Rotonde, La petite scène, Correspondances, …) et a été interprète pour les chorégraphes de Québec Karine Ledoyen, Alan Lake et Harold Rhéaume. Il a aussi joué au théâtre sous la direction de Gil Champagne. Il a aussi dansé pour les chorégraphes montréalais Emmanuel Jouthe, Danièle Desnoyers, Catherine Tardif et Estelle Clareton (S’envoler, S’amouracher, puis Étude sur l’amour)

En tant que chorégraphe, il a récemment créé et été interprète dans Ruminant ruminant, un duo très apprécié,  présenté par la Rotonde en 2015,  et qui a ensuite été présenté en tournée (jusqu’au Mexique) depuis 2014. Une description détaillée de ses nombreux projets de recherche chorégraphiques est présentée sur son site web.  »Sa danse est absurde, théâtrale, et son langage chorégraphique ne ressemble à celui de personne. Brice Noeser est l’un des artistes les plus rafraîchissants de la scène contemporaine, un électron libre captivant. » Catherine Genest, Voir, 2016

 

 

Diplômée de LADMMI en 2003,  AUDRÉE JUTEAU est une danseuse et chorégraphe installée à Montréal. Elle a dansé pour de nombreux chorégraphes de la nouvelle génération ainsi que pour la compagnie Bouge de là d’Hélène Langevin et la fondation Jean-Pierre Perreault en plus de participer au projet universitaire Abécédaire du corps dansant d’Andrée Martin.  Ses propres chorégraphies sont souvent basées sur des thèmes tels que la présence et l’affect, les sensations et l’intuition. Lors de ses études de maîtrise en danse de l’UQAM (obtenue en 2015) elle a présenté le spectacle Poisson, – un regard sur l’intimité abstraite et dialogue spontané avec un chien, une chorégraphie inspirée de l’imprévisible et de l’état de présence spontané et non-performatif du chien.

Dans la chorégraphie Les Strange strangers, elle s’intéresse, telle une Alice au pays des merveilles, aux objets (habités d’une âme ! ) occupent la scène. Une performance qui invite « à renverser notre rapport sensible à l’environnement et à sentir la matière s’animer autour de nous. » Source : Québec danse.

Tendre2 Photo Stephan Najman

Les collaborateurs

Les interprètes co-créateurs ont été Brice Noeser et Katia Petrowick.

Les conceptions lumières sont d’Éric Champoux.

Les conceptions musicales sont d’Éric Forget.

Les répétitions sont sous la direction d’Annie Gagnon.

La scénographie, les accessoires et les costumes sont d’Annie Gélinas.

 

Les critiques

« C’est avec une grande poésie que Clareton évoque l’étendue de l’imagination enfantine, bonifiée par la musique d’Éric Forget, qui allie le classique, le traditionnel et le populaire. Les danseurs Brice Noeser et Katia Petrowick emploient une gestuelle désarticulée et une expressivité exagérée qui les rapproche des poupées. Ainsi, leur solide bagage chorégraphique transparaît autant que leur sensibilité artistique. » ̶ Sara Thibault, MonThéâtre.qc.ca

À la croisée de la danse, du théâtre et de l’art clownesque, Tendre rend compte avec humour de la relation entre deux enfants un peu maladroits qui cherchent d’abord à se libérer de la contrainte de l’élastique qui les attache, pour ensuite en exploiter toutes les possibilités. Leurs acrobaties les mènent la plupart du temps à s’emmêler encore plus, ce qui finit par les amuser. MONTHEATRE.QC.CA Montréal 6 novembre 2015 Sara Thibault

« La proposition est très simple, et l’intrigue bien adaptée à son public cible : deux inconnus ayant des personnalités diamétralement opposées sont obligés de se côtoyer, et s’apprivoisent graduellement. Une histoire d’amitié ou d’amour ou les deux. La rencontre de l’autre est sans aucun doute un thème fondamental du processus de socialisation des enfants. » Marie-Chantal Scholl pour Dfdanse.

 

 

Les liens externes

Pour plus de détails sur le Théâtre jeunesse Les Gros Becs, c’est ici.

Pour voir un extrait de Tendre, c’est ici.

Pour plus de détails sur Tendre, c’est ici.

Pour plus de détails sur Estelle Clareton, c’est ici et ici.

Pour plus de détails sur Brice Noeser, c’est ici et ici.

Pour plus de détails sur Audrée Juteau, c’est ici et ici.

L’intégrale du spectacle précédent de Création Estelle Clareton S’AMOURACHER (2014) avec Brice Noeser et Esther Rousseau-Morin  est ici.

Pour plus de détails sur Katia Petrowick (interprète à la création de Tendre), c’est ici et ici.

 

 

 

Publié dans | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire