[BIO] Karine Ledoyen – Chorégraphe – De la glorieuse fragilité

Publié le 23 octobre 2019 par Laurence Bégin

Karine Ledoyen2_par David Cannon

Forte d’une quinzaine de productions, reconnue pour la pertinence de sa démarche créatrice et la profonde humanité qui émane de son oeuvre, la chorégraphe et directrice de la compagnie Danse K par K Karine Ledoyen s’intéresse à l’interdisciplinarité, se captive pour la fragilité des corps sur scène. En témoignent ses premières pièces, Cibler (2008), La Nobody (2010) et Air (2011). Avec Trois paysages et Danse de garçons (2013), elle affirme véritablement son esthétique ; créer l’harmonie entre réflexion et instinct, entre modernité des formes et questionnement séculaire. Fruit d’une collaboration amorcée en 2010 avec le compositeur Patrick Saint-Denis, Danse de nuit (2016) vient confirmer l’importance qu’elle accorde aux nouvelles technologies éclairées par sa sensibilité. Suit Danse de salon (2017), spectacle intime pour quelques spectateurs privilégiés. Sa dernière production De la glorieuse fragilité (2018) s’affirme comme une pièce matrice regroupant l’ensemble de ses préoccupations artistiques. Pour Karine Ledoyen, l’art et l’implication culturelle vont de pair : elle initie le concept Osez ! présenté sur différents quais du Québec et d’Europe entre 2002 et 2010, puis repris en 2017 lors de l’ouverture officielle de la Maison pour la danse. Innovantes, poétiques, les créations de Karine Ledoyen injectent une énergie vibrante et singulière dans le paysage de la danse contemporaine.

Photo : David Cannon

Publié dans , | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire