La Rotonde
Karine Ponties
Karine Ponties

Karine
Ponties

Karine Ponties est née en France en 1967. Son immersion dans la danse débute à l’école Juan Tena et Ramon Soler à Barcelone, et se poursuit à Mudra, l’école de Maurice Béjart à Bruxelles.

En tant qu’interprète, elle travaille avec plusieurs compagnies, notamment avec Frédéric Flamand, Michèle Noiret, Nicole Mossoux / Patrick Bonté et Pierre Droulers, avant de fonder sa propre compagnie en 1995. En 1996, la compagnie présente sa première pièce Planta Baja au Théâtre Public à Bruxelles et peu après, Karine Ponties est lauréate de la quatrième édition des Pépinières européennes pour jeunes artistes.

Durant les vingt dernières années, elle a créé plus d’une quarantaine de pièces incluant des commandes pour le département  de danse de l’Académie de Théâtre d’Helsinki, Lod (Gand), D.C.M.  Fondation de Bucarest (Roumanie), Montréal Danse, la Petite Fabrique à Paris, Transdanse Europe 03-06 et le Ballet de Moscou. Elle a fait partie des sept chorégraphes européens sélectionnés pour participer au  projet européen de danse en Russie, Intradance (2010) suite auquel la pièce Mirliflor a reçu le Golden Mask 2011 (Prix national russe du Théâtre) pour le meilleur spectacle de danse contemporaine. L’attention portée à son travail à cette occasion a mené à une collaboration avec la section de danse contemporaine du Ballet de Moscou pour la création Every Direction is North qui lui a valu son deuxième Golden Mask en 2017.

Ses collaborations récompensées avec l’artiste visuel Thierry Van Hasselt mettent l’accent sur l’aspect interdisciplinaire  de la compagnie. On peut citer d’autres collaborations : avec le compositeur Jan Kuijken et Lod (Les TaroupesCapture d’un caillotBrutalis), avec le compositeur Dominique Pauwels et Lod (Le Chant d’amour du grand singeMi non SabirDesirabilisHoleuloneBoreas), avec l’artiste visuel Lawrence Malstaf (Boreas), avec l’artiste visuel et illustrateur Stefano Ricci (le projet des Epouvantails), et avec la metteur en scène et danseuse tchèques Petra Tejnorová et Tereza Ondrová (Same Same).

Ses pièces sont reconnues pour leur sens de l’absurde, leur exploration de l’intimité, de l’organique et des relations humaines.

Mise à jour de la biographie : 2 mai 2022
Photo : gracieuseté

Passage à La Rotonde