La Rotonde

Marie-Josée
Chartier

Artiste à part entière, Marie-Josée Chartier œuvre aisément dans les milieux de la danse, de la musique, de l’opéra et du multimédia jouant les rôles de chorégraphe, interprète, metteure en scène, chanteuse ou professeure.

Ces œuvres chorégraphiques furent présentées nationalement par le biais de séries ou festivals tels que le Festival Danse au Canada, Dancing on the Edge, New Dance Horizons, Tangente, DanceWorks, et internationalement à Potsdam, Prague, Vienne, Paris, Gent, Singapour, New York, Bogotá, Mexico et Santo Domingo.

Son répertoire chorégraphique — trente-cinq œuvres — est marqué par l’influence de la musique, de la littérature et des arts visuels contemporains dont elle s’inspire abondamment pour créer les concepts, la composition et structure dynamique de son travail. Des thématiques plus personnelles s’y croisent pour former des œuvres qui cherchent à élucider, exposer ou déconstruire la vulnérabilité de l’être humain.

Elle reçoit plusieurs commandes chorégraphiques d’artistes solistes et de compagnies de danse, dont Vestige pour Toronto Dance Theatre, fifty-one pieces of silver pour Dancemakers, Étude pour deux mammifères pour Kaeja d’Dance, La Lourdeur des Cendres pour Four Chambers dance project et How to Wrestle an Angel pour Old Men Dancing.

Marie-Josée Chartier poursuit toujours sa carrière d’interprète et celle-ci l’a conduite sur les scènes nationales et internationales comme soliste ainsi que membre de diverses compagnies de Montréal et de Toronto. Elle est aussi engagée comme professeure invitée dans les centres de formation réputés et universités au Canada et en Amérique latine dans les disciplines de la danse contemporaine, du mouvement pour chanteurs et musiciens, l’exploration de la voix et l’improvisation.

Depuis 2000, Marie- Josée Chartier est très impliquée comme chorégraphe et metteure en scène au sein de plusieurs productions de musique, opéra et multi-média et elle collabore régulièrement avec le Queen of Puddings Music Theatre (Sirens, Echoes, Love Songs), le Gryphon Trio (Constantinople), Toca Loca et l’Ensemble Contemporain de Montréal comme metteure en scène attitrée depuis 2005.

Son œuvre fut le sujet de plusieurs films documentaires présentés à la télévision et dans divers festivals de cinéma.

Elle a reçu plusieurs bourses et prix notamment le K.M. Hunter Artist Award en 2001, neuf nominations du Dora Mavor Moore Award dans les catégories de chorégraphie, mise en scène et interprétation, finaliste pour le Murriel Sherrin Award de la Fondation des Arts de Toronto honorant sa contribution au milieu de la danse. Elle remporte le Dora en 2002 pour fifty-one pieces of silver et partage avec le collectif multi-disciplinaire URGE, deux Doras pour And by the way Miss.

Source : PPS Danse

Mise à jour de la biographie : 1 novembre 2011
Photo : Martin Weinhold