Danse – Voir Lecavalier danser

Publié le 23 avril 2011 par La Rotonde

Article de Catherine Lalonde paru dans ledevoir.com le 23 avril 2011
Louise Lecavalier - photo André Cornellier
Il faut avoir vu Louise Lecavalier danser. Avoir vu cette blonde bombe cardiaque, ce bout de femme atomique de 53 ans qui pousse la danse dans ses derniers retranchements. Revoilà Children & A Few Minutes of Lock qui arrive de Paris, où l’équipe a rempli cinq soirs les 1100 sièges du Théâtre de la Ville. Allez-y.

Louise Lecavalier a commencé à danser vers seize ans, selon «le parcours de l’époque: tu prenais des cours à gauche à droite, quelqu’un finissait par te voir en classe et te demandait de danser dans sa pièce». Elle intègre ainsi le Groupe Nouvelle Aire, y rencontre Paul-André Fortier, Iro Tembeck, Martine Époque, des «personnalités qui plaçaient l’art dans un contexte social. Je ne serais pas allée en danse juste pour le dépassement technique, même si le mouvement, et je parle ici d’un tendu avec un pointé, me fascinait par sa complexité.»

Folle de danse, Lecavalier peut s’entraîner, machine humaine, dix heures par jour. C’est là qu’elle découvre Édouard Lock. «Quand j’ai vu ses pièces la première fois, je braillais tellement c’était beau.» De leur rencontre émerge la fureur La La La Human Steps. «J’enseignais le matin à Pointépiénu, j’étais avec Édouard l’après-midi, je travaillais ensuite sa gestuelle étonnante dans le parc parce qu’on n’avait pas d’argent pour louer des studios. J’ai aimé cette vie-là, où on se rencontrait sur la meilleure manière de faire les choses sans attendre la paye chaque semaine. Il n’y avait pas de paye. On avait tous 23 ans, en train de chercher, et on a découvert quelque chose avec ce chorégraphe-là, ensemble. Édouard était très différent de moi. Mais on avait deux pensées artistiques très près l’une de l’autre, qui se complétaient extrêmement bien.»

De 1981 à 1999, Lecavalier est l’égérie de La La La Human Steps. Sa tignasse platine et ses vrilles horizontales, sa signature, deviennent aussi celles de Lock. Elle danse avec David Bowie, Carole Laure, Marc Béland et Frank Zappa, de sa force brute et infatigable.

Lire la suite sur ledevoir.com
Voir la page de Children et A Few Minutes of Lock

Publié dans | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire