Stage Benoît Lachambre : pour danseurs, comédiens, artistes de cirque et bougeurs

Publié le 7 novembre 2013 par Marie-Hélène Julien

Bandeau ArtèreL’Artère, développement et perfectionnement en danse contemporaine offrira 5 classes de perfectionnement avec Benoît Lachambre pour les danseurs professionnels, comédiens, artistes de cirque et bougeurs.

9 au 13 décembre 2013, de 9 h à 12 h au Grand studio de La Rotonde (336, rue du Roi, 2e étage, Québec)

Ce stage est rendu possible grâce à Première Ovation – Danse.

15 $ pour les membres de L’Artère, développement et perfectionnement en danse contemporaine ou 20 $ pour les non-membres.

Pour vous inscrire: larteredanse@gmail.com
Pour plus d’informations sur nos stages: www.larteredanse.ca

Description de la classe :

Au travers d’une approche pédagogique sensiblement radicale, Benoît Lachambre propose de travailler l’auto-motivation des centres corporels. Sa recherche vise l’hyper-éveil des sens et prend appui sur les distributions de poids et les forces gravitationnelles. Le chorégraphe travaille ainsi sur l’alignement et l’imaginaire du participant qui est invité à approfondir et à augmenter l’acuité des sens par une prise de conscience de la nature du geste dans un contexte spécifique, un espace vivant.

Le but est la quête d’un esprit ouvert, tout en harmonisant chaque espace interne stimulé. Ce processus permet ainsi au participant de reconnaître les dynamiques de mouvement intérieur et extérieur et propose une connaissance holistique du corps et de son environnement. C’est donc par le travail somatique et la transe que Benoît Lachambre propose de jouer avec les modifications de perception des espaces internes et externes.

Dans ses créations, Benoît Lachambre cherche à dynamiser le performeur, à donner forme au rêve, à modifier sa relation d’empathie avec le spectateur et à jouer avec les cadres qui définissent les rôles de chacun (spectateur, danseur, performer).

Biographie :

Évoluant dans le milieu de la danse depuis les années 1970, Benoît Lachambre découvre en 1985 l’improvisation et le releasing dont l’exploration kinesthésique du mouvement vient fortement imprégner son travail de composition chorégraphique. Il y a quelque chose de sensiblement radical dans son approche. Son travail de recherche approfondi de l’hyper-éveil des sens, basé sur les pratiques somatiques, passe par la mise en valeur du geste dans un contexte et dans un espace, un espace vivant. Dans ses créations, Benoît cherche aussi à dynamiser le performeur de façon à modifier son expérience empathique avec le spectateur. Parmi ses plus fortes influences, Benoît Lachambre aime citer Meg Stuart, avec laquelle il collabore régulièrement, mais aussi Amélia Itcush pour son travail sur la dispersion de poids dans le corps. En dehors de son travail de chorégraphe et d’interprète, Benoît a acquis une grande notoriété en tant qu’enseignant au travers des classes et ateliers de formation qu’il donne partout dans le monde depuis 20 ans.

En 1996, il fonde sa propre compagnie, Par B.L.eux, à Montréal. Il multiplie ainsi les rencontres et les échanges dynamiques et collabore avec de nombreux chorégraphes d’envergure internationale et artistes provenant de disciplines différentes : Boris Charmatz, Sasha Waltz, Marie Chouinard, Louise Lecavalier ou encore Meg Stuart et le musicien Hahn Rowe avec lesquels il crée en 2003 une de ses pièces majeures Forgeries, love and other matters pour laquelle ils reçoivent en 2006 le prestigieux Bessie Award. Benoît Lachambre a créé 16 œuvres depuis la fondation de Par B.L.eux (Délire Défait en 1999, 100 Rencontres en 2005, Is You Me en 2006), a participé à plus de 20 productions extérieures et reçu 25 commandes chorégraphiques, dont I is Memory (2006, solo pour Louise Lecavalier) et l’œuvre JJ’s Voice qu’il crée en 2010 pour le Cullberg Ballet à Stockholm. Ses deux dernières créations pour Par B.L.eux, Snakeskins et Chutes incandescentes ont toutes deux été présentées en première mondiale en mai 2012.

Publié dans | Marqué avec , | Laisser un commentaire