L’increvable tornade blonde, par Catherine Genest, Voir

Publié le 12 mars 2015 par Marie-Hélène Julien

Un article de Catherine Genest en couverture du Voir, 5 mars 2015

Louise Lecavalier par Joseph Elfassi

Photo: Joseph Elfassi

 

Timide au téléphone, mais explosive sur scène devant les foules, la paradoxale Louise Lecavalier fascine depuis presque 37 ans. Entretien privilégié avec une icône de la danse contemporaine qui reste incroyablement humble devant le succès.

Lauréate du prix Jean A. Chalmers en 1999, officière de l’Ordre du Canada depuis 2008, personnalité chorégraphique de la saison 2010-2011 à Paris, récipiendaire d’un prix remis par le Gouverneur général l’an passé… Les honneurs pleuvent sur Louise Lecavalier et, pourtant, la principale intéressée avoue ne jamais avoir eu envie de se démarquer. «Je pense que ma volonté, au départ, c’était qu’on ne me remarque justement pas, parce que j’avais pas envie d’attirer l’attention particulièrement sur moi. […] J’ai pas pensé que ça m’arriverait, non plus, mais j’aime travailler dans l’ombre d’une certaine façon. Je pense que c’est la seule façon de travailler librement.»

Tout Québécois détenteur d’un téléviseur ou d’un réseau wi-fi le sait, ou du moins en a une vague conception: c’est avec La La La Human Steps, dans les années 1980, que Lecavalier a bluffé tout le monde, à commencer par les critiques spécialisés.

Pour lire l’article en entier: cliquez ici.

Source: Voir, Catherine Genest.

Spectacle associé

So Blue

So Blue

Fou glorieux / Louise Lecavalier / Montréal / Deux artistes sur scène


Publié dans | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire