La Rotonde
Virginie Brunelle
Virginie Brunelle

Virginie
Brunelle

Virginie Brunelle est née au Mont-St-Hilaire au Québec. Dès l’âge de 5 ans, quand elle a commencé le violon, son principal objectif était la musique, et elle a continué à étudier cet instrument intensément durant son adolescence. Le premier contact de Virginie avec la danse est venu un peu plus tard, lorsqu’elle a aidé un ami à produire un spectacle de danse pour une foire d’art. Elle a alors vingt ans et bien qu’elle ait explorer diverses idées de carrière aucune ne lui convient. Intriguée par la découverte d’un nouveau médium, Virginie s’inscrit dans un programme de danse à temps plein au cégep de Drummondville. Au départ, elle se concentre sur la performance, mais dès sa première classe de chorégraphie, elle sût qu’elle avait enfin trouvé sa voie. Elle a continué sa formation en obtenant un baccalauréat en chorégraphie à l’Université du Québec à Montréal.

Diplômée en 2007, elle a rapidement fait sa marque sur la scène de la danse contemporaine. Depuis ses débuts, Virginie Brunelle a obtenu plusieurs distinctions et récompenses – le Prix David-Kilburn, un séjour professionnel de développement en Wallonie-Bruxelles de l’OQWBJ, une résidence et une codiffusion du Studio 303, la Bourse RIDEAU 2009 du Festival Vue sur la Relève, le deuxième prix à la compétition chorégraphique internationale d’Aarhus au Danemark (Aarhus International Choreography Competition) – et les échos se font immédiatement par des invitations à des festivals internationaux.

Cette réaction enthousiaste à ses premières œuvres l’a incitée à établir son entreprise dès 2009, qui est depuis devenue son principal exutoire créatif. Bien que l’aspect technique de l’esthétique de Brunelle soit au cœur de son succès, c’est la qualité humaniste de son travail, et la façon dont elle cherche à comprendre et à démystifier l’expérience humaine à travers le mouvement, qui a vraiment touché le public et les critiques. Elle croit que son démarrage tardif dans le monde de la danse est un avantage, car elle est libre des notions préconçues de ce que la danse doit être.

Par l’intermédiaire de la danse, Virginie a collaboré avec d’autres artistes du cinéma et du théâtre : Anne Émond pour son premier long métrage – Nuit #1, Théâtre PAP – Dissidents, Myriam Magassouba pour son court-métrage – Là où je suis (gagnant d’un Jutra), Isabelle Haveyr pour son court-métrage – Une courte histoire de la folie.

Mise à jour de la biographie : 7 mars 2018
Photo : Anne-Marie Baribeau

Prochainement

18 octobre 2022

Les corps avalés

Compagnie Virginie Brunelle