La Rotonde

Stacey
Désilier

Stacey Désilier est fascinée par la danse. Passionnée du mouvement et des possibilités du corps, elle constate qu’elle désire faire de la danse son métier. À l’âge de dix-sept ans, elle danse à Tangente dans le spectacle, Je suis née sur un bateau de pirate. Ce spectacle influencera l’intensité de son feu intérieur et de son intérêt pour le milieu de la danse contemporaine. Elle découvre un besoin d’approfondir la danse en tant qu’interprète.

Elle approfondit son rêve à travers la formation professionnelle de l’École de danse contemporaine de Montréal. Elle collabore alors avec les chorégraphes et interprètes : Marie-Claire Forté, Sasha Kleinplatz, Victoria Mackenzie, Dana Gingras, Helen Simard et George Stamos.

Elle travaille avec Hélène Simard dans sa pièce Twenty one Angus Young. Elle fait partie de sa nouvelle création Idiot, présenté au Théâtre La Chapelle en 2017 et au Centaur en 2018. Elle fait également partie d’une nouvelle création de Simard, diffusée à L’Agora de la danse en janvier 2019. Dans cette même génération de chorégraphes fougueux, elle est une interprète importante dans la création de Recurrent Measures de George Stamos. Ensemble, ils ont présenté ce projet hors du commun en Croatie, à New York au Baryshnikov Art Center puis à L’Agora de la danse en janvier 2018. Stacey intègre la compagnie Animal of Distinction à l’été 2018. Elle s’intéresse aussi à l’enseignement, mais elle veut d’abord goûter à la recherche et la rigueur du métier. Elle a pour projet de pratiquer la danse contemporaine et les spectacles de performance à l’étranger, afin d’acquérir un éventail de connaissances et de capacités physiques qui la poussera en-dehors de ses limites, ce qui favorisera une virtuosité dans sa pratique artistique et dans son expérience. En 2015, elle déploie sa personnalité sur scène en travaillant avec la compagnie de Isabelle Boulanger, La Grande Fente. Cette nouvelle fougue lui donne envie de découvrir le monde à travers le mouvement et la transporte à Dubaï avec le Cirque Éloize. Elle sera complice de la nouvelle création d’un Opéra, La princesse de cirque, des 7 doigts de la main. Dans cette même ascension elle sera choisie pour jouer le rôle d’une étoile noire pour l’oeuvre de Luc Plamondon, Starmania, présentée à L’Opéra de Québec en 2016. Par cette expérience, elle reste indéniablement inspirée et propulsée vers des projets de cette même envergure. Elle intègre aussi la compagnie Tentacle Tribe ce qui la ramène à ses racines de danse urbaine. Elle se dirige vers Haïti à la rencontre de sa culture grâce à la danse. Sa pratique artistique et le travail coopératif lui donne une richesse intérieure quelle souhaite partager annuellement avec divers organismes, pays et artistes, ce qui lui donne le désir de pousser sa carrière à l’international. Cette expérience riche en émotions devient un projet embryonnaire pour son avenir.

Mise à jour de la biographie : 17 mars 2019
Photo : Move Agence